Un work-out au pur jus de framboise

S’il est un domaine qui ne connaît pas encore l’égalité des sexes, c’est bien le sport !

D’après l’ONU, il a fallu attendre les Jeux olympiques de Londres, en 2012 (soit plus d’un siècle après leur première édition moderne), pour que des femmes concourent dans chaque discipline sportive du programme (1).

Pourtant, le sport intéresse de plus en plus la gent féminine, tant à un niveau professionnel qu’amateur ou de loisirs. Fini d’être spectatrice !

Pourquoi s’y mettre ?

Anecdote misogyne : l'Éducation physique fut inscrite dans la loi française de 1882 pour “prédisposer (...)  les garçons aux futurs travaux de l’ouvrier et du soldat, les jeunes filles aux soin du ménage et aux ouvrages des femmes” (2). Alors bien sûr, Anastore vous encourage à faire du sport pour d’autres raisons que celle-ci !

La première et la plus souvent invoquée est la perte de poids. Soyons sincères : la pratique d’un sport ne fait que rarement maigrir en soi (il faut 140 km de marche pour perdre 1 seul kilo de graisse !). Cependant, lors d’un régime hypocalorique, l’exercice empêche l’organisme de “brûler” spontanément du muscle et l’oblige à puiser l’énergie dans le surplus adipeux. Il aide aussi à redéfinir une silhouette plus ferme et mieux dessinée.

Une véritable raison de pratiquer un sport : garder la forme tant physique (amélioration de la ventilation pulmonaire, renforcement du système cardiovasculaire, entretien des os et des articulations, maintien des facultés psychomotrices, diminution du risque de diabète de type 2) que mentale (production d’endorphines, des hormones qui procurent du bien-être, luttant contre le stress et la dépression) .

Le sport contient également une grande part de plaisir, avec la joie du surpassement et l'euphorie de la victoire (parfois !). C’est également une excellente occasion de faire des rencontres et de combler notre besoin naturel de socialisation.  

Les protéines pour une séance optimale

Ainsi le sport aide à se sentir bien dans son corps et dans sa tête ! Pour ne pas perdre cet objectif, il est important de préserver ses performances, son rendement et sa récupération. Vous ne ressentirez aucune satisfaction en vous épuisant ou même en vous blessant. C’est pourquoi il est souvent recommandé de se supplémenter pour optimiser sa séance d’entraînement.

De tous les compléments alimentaires conçus pour le sportif, les protéines sont sûrement les indispensables tant du débutant que de l'athlète confirmé.

Obtenues du lactosérum issu du lait de vache, leur consommation augmente la sensation de satiété (par leur teneur en fibres FOS), favorise la synthèse des protéines dans le muscle et aide à prévenir les lésions musculaires (par la présence importante de acides aminés ramifiés BCAA) (3).

Après l’effort, le réconfort !

Pour que la séance de sport vous donne entière satisfaction, Anastore a joint l’utile à l’agréable, avec sa formule contenant du jus de framboise en poudre. Ce fruit rouge est un puissant antioxydant qui favorise la récupération musculaire. Son arôme contient de la stévia, un édulcorant naturel non calorique, qui rehausse le goût fruité.

Notre MAX DEFINITION saveur framboise est une saine gourmandise qui vous donnera l’envie d’être assidue à l’entraînement !

Focus sur notre produit 

Notre MAX DEFINITION à la framboise contient un concentré de protéines de lactosérum issu du lait de vache (teneur en protéine 80%), du jus de framboise (Rubus idaeus L.) en poudre, un fruit riche en molécules antioxydantes favorisant la récupération musculaire. Son arôme naturel contient de la stévia, un édulcorant d'origine naturelle qui n'apporte pas de calories et contribue à lui donner ce délicieux goût fruité.

Notre MAX DEFINITION à la framboise apporte 14,65 g d’acides aminés ramifiés (BCAA) pour 100 g de produit.

Découvrir notre concentré de protéines de lactosérum MAX DEFINITION.

Bibliographie

  1. http://www.unwomen.org/fr/news/in-focus/women-and-sport

  2. http://www.womensports.fr/femmes-et-sport-lhistoire-dun-long-combat/

  3. Farnfield et al. (2009) Whey protein ingestion activates mTOR-dependent signalling after resistance exercise in young men: a double-blinded randomized controlled trial. Nutrients 1: 263-275.