Nopal, le cactus qui capte les graisses et le sucre

Un peu d’histoire

Parler de Nopal, c’est parler de l’histoire du Mexique, centre de la diversité des différentes espèces de cactus, où l’on compte plus de 120 espèces différentes d’Opuntia. Le nopal est même représenté, entre autres éléments naturels, dans la composition graphique de l’emblème de ce pays (1)(2).

On estime qu’il y a des milliers d’années, les premiers colons qui sont arrivés dans le bassin mexicain ont trouvé plusieurs genres de cactus, dont le nopal, et que les Mayas du sud-est du Mexique se nourrissaient de ses fruits et de ses pousses. L’histoire raconte que le nopal est arrivé en Europe en 1493, lors du premier voyage de retour de Christophe Colomb à Lisbonne, et que ses délicieux fruits firent les délices des Européens du XVe siècle (3)(4).

Aujourd’hui, le fruit du figuier de Barbarie, ou nopal (Opuntia ficus-indica), est toujours un mets délicat mais c’est aussi une importante source de nutriments. Le nopal est riche en fibres alimentaires, en vitamine C, en calcium, en betalaïne et en polyphénols ayant une action antioxydante (5). Il est utilisé dans la cuisine traditionnelle comme aliment, pour l’élaboration de jus ou comme matière première dans l’élaboration de compléments alimentaires (6).

De la médecine traditionnelle à nos jours

En médecine traditionnelle, le cactus Opuntia à usage topique est utilisé pour le traitement des brûlures et des plaies. Par voie orale, il est utilisé comme anti-inflammatoire, en cas d’ulcère, comme hypoglycémiant et comme antiviral (7) (8).

Actuellement, l’espèce Opuntia ficus-indica pousse non seulement au Mexique mais aussi dans les climats semi-arides d’Amérique latine, d’Afrique du Sud et des pays méditerranéens, où elle est utilisée comme remède à base de plantes à diverses maladies en raison de ses effets antioxydants, anti-inflammatoires, hypoglycémiants et hypolipémiants (9).

Nopal, un inhibiteur naturel du sucre et des graisses

Les études actuelles montrent comment le nopal peut contrôler et réduire le taux de glucose dans le sang, tant chez les personnes en bonne santé que chez les personnes atteintes de diabète de type 2 (10)(11), confirmant ainsi que l’usage déjà traditionnel de cette plante joue bien un rôle dans la régulation du taux de glucose dans le sang. Cela montre également son potentiel en tant que complément permettant de contrôler la glycémie. (12).

Les axes de recherche suggèrent que la teneur élevée en fibres du nopal (mucilages, pectines, hémicelluloses) (13) pourrait être en partie responsable de l’effet bénéfique sur les taux de glucose et de cholestérol dans le sang car elle réduit leur passage dans le flux sanguin par inhibition partielle lors de l’absorption (14)(15). Cela pourrait expliquer l’effet hypolipidémiant du nopal. Une étude a ainsi permis de constater qu’un supplément d’extrait sec de feuilles d’Opuntia ficus-indica avait fait augmenter le cholestérol HDL et diminuer le cholestérol LDL et les triglycérides chez les femmes atteintes du syndrome métabolique (16). Lors d’une autre étude menée sur un modèle animal, on a observé une baisse des triglycérides et de la pression artérielle diastolique (17).

Nopal, un allié pour la perte de poids

Perdre du poids n’est pas chose facile. Des millions de personnes à travers le monde recherchent des solutions naturelles pour renforcer les effets de leur régime et des exercices physiques afin d’obtenir de meilleurs résultats. L’obésité a été déclarée épidémie par l’Organisation mondiale de la santé (18) et les résultats des recherches montrent que l’excès de poids est associé à un risque accru d’être atteint de diabète de type 2, d’hyperlipidémie, de maladies cardiovasculaires et de certains types de cancer (19)(20). Cette aide naturelle procurée par le nopal est donc inestimable. 

En ce sens, la fibre naturellement présente dans le nopal peut être un grand allié grâce à ses propriétés bénéfiques telles que l’augmentation de la sensation de satiété ou encore sa contribution à la réduction du poids corporel car, en se liant aux graisses alimentaires et en augmentant leur excrétion, elle crée un complexe qui, ne pouvant être ni digéré ni absorbé, est éliminé (21) (22) (23). Tout simplement, si l’on prend un repas riche en graisse, une partie de ce nutriment se liera à la fibre du nopal, formant alors un complexe insoluble. Celui-ci est éliminé sans être absorbé et les calories de cette graisse « ne comptent donc pas » (ne s’ajoutent pas). Cela se traduit par une réduction de l’absorption des calories (énergie) et par la perte de poids qui s’ensuit, dans le cadre d’une alimentation équilibrée. 

D’autres axes de recherche préliminaire suggèrent que le possible effet prébiotique, antioxydant et anti-inflammatoire du nopal est particulièrement intéressant pour le contrôle du poids et des facteurs de risque qui y sont associés (24)(25). Par ailleurs, les résultats des études indiquent que le microbiote est impliqué dans le contrôle de l’inflammation de bas grade associée à l’obésité (26). Bien que la science exige toujours plus d’études concluantes, il semble que le nopal, grâce à son apport en fibres, en polyphénols, en vitamines et en minéraux, peut avoir un effet bénéfique sur la perte de poids ainsi que sur le contrôle des paramètres du risque cardiovasculaire. 

Tous ces bienfaits basés sur des preuves scientifiques ont conduit Anastore à développer un complément alimentaire à base de nopal issu de l’agriculture biologique dans le souci de garantir une matière première de la plus haute qualité tout en garantissant une teneur en fibre de 40 % au minimum. Ces substances naturellement présentes dans le nopal aidant à capter les graisses et les sucres, ce complément peut donc être une bonne option pour les personnes atteintes de diabète de type 2 et/ou d’hypercholestérolémie. Également efficace pour bloquer partiellement le passage de ces nutriments caloriques dans le sang et contrôler l’appétit, ce complément peut contribuer à la perte de poids. Il est recommandé de prendre deux gélules par jour de nopal Bio Anastore, idéalement avant les repas principaux pour de meilleurs résultats. Il ne faut pas oublier l’importance d’une alimentation équilibrée et d’un mode de vie sain, incluant la pratique régulière d’exercices physiques. 

« Manger du cactus » ou ses produits dérivés, tel que l’extrait sec de feuilles de nopal Bio d’Anastore (Opuntia ficus-indica (L.) Mill.), n’a jamais été aussi facile, naturel et sain. 

Ce produit est recommandé uniquement pour les adultes. Il ne doit toutefois pas être pris en cas de grossesse ou d’allaitement. En cas de problème médical spécifique ou si vous avez un traitement pharmacologique, consultez préalablement votre médecin. 

Bibliographie

  1. Secretaría de Medio ambiente y recursos naturales. Gobierno de México. https://www.gob.mx/semarnat/articulos/nopales-previo 
  2. Reyes-Agüero J. A., Aguirre Rivera J. R. Agrobiodiversity of cactus pear (Opuntia, Cactaceae) in the meridional highlands plateau of Mexico. Journal of Natural Resources and Development. 2011;1:1–8. doi: 10.5027/jnrd.v1i0.01. 
  3. The origins of an important cactus crop, Opuntia ficus-indica (Cactaceae): new molecular evidence.
    Griffith MP. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/21652337 
  4. Donkin R. Spanish red-ethnogeographical study of cochineal and Opuntia cactus. Transactions of the American Philosophical Society. 1977;67:5–84. 
  5. Supplementation with cactus pear (Opuntia ficus-indica) fruit decreases oxidative stress in healthy humans: a comparative study with vitamin C. Tesoriere L, Butera D, Pintaudi AM, Allegra M, Livrea MA. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15277160
  6. Nutritional and medicinal use of Cactus pear (Opuntia spp.) cladodes and fruits. Feugang JM, Konarski P, Zou D, Stintzing FC, Zou C. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/16720335/
  7. Nopal Cactus (Opuntia ficus-indica) as a Source of Bioactive Compounds for Nutrition, Health and Disease
    Karym El-Mostafa, Youssef El Kharrassi, Asmaa Badreddine, Pierre Andreoletti, Joseph Vamecq, M’Hammed Saïd El Kebbaj, Norbert Latruffe, Gérard Lizard, Boubker Nasser, and Mustapha Cherkaoui-Malki https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6270776/
  8. Decreased blood glucose and insulin by nopal (Opuntia sp.).
    Frati-Munari AC, Fernández-Harp JA, Bañales-Ham M, Ariza-Andraca CR. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/6367685
  9. Opuntia ficus-indica (L.) Miller as a source of bioactivity compounds for health and nutrition.
    Aragona M, Lauriano ER, Pergolizzi S, Faggio C. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28805459
  10. The effect of nopal (Opuntia ficus indica) on postprandial blood glucose, incretins, and antioxidant activity in Mexican patients with type 2 diabetes after consumption of two different composition breakfasts.
    López-Romero P, Pichardo-Ontiveros E, Avila-Nava A, Vázquez-Manjarrez N, Tovar AR, Pedraza-Chaverri J, Torres N. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25132122
  11. Acute blood glucose lowering effects and long-term safety of OpunDia supplementation in pre-diabetic males and females.
    Godard MP, Ewing BA, Pischel I, Ziegler A, Benedek B, Feistel B. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20621660
  12. Antidiabetic Effect of Fresh Nopal (Opuntia ficus-indica) in Low-Dose Streptozotocin-Induced Diabetic Rats Fed a High-Fat Diet
    Seung Hwan Hwang, Il-Jun Kang, and Soon Sung Lim https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5338070/
  13. Diversity of unavailable polysaccharides and dietary fiber in domesticated nopalito and cactus pear fruit (Opuntia spp.).
    Peña-Valdivia CB1, Trejo C, Arroyo-Peña VB, Sánchez Urdaneta AB, Balois Morales R.https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22899620/
  14. Effect of prickly pear (Opuntia robusta) on glucose- and lipid-metabolism in non-diabetics with hyperlipidemia--a pilot study.
    Wolfram RM, Kritz H, Efthimiou Y, Stomatopoulos J, Sinzinger H. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12503475/
  15. Hypoglycemic activity of two polysaccharides isolated from Opuntia ficus-indica and O. streptacantha.
    Alarcon-Aguilar FJ, Valdes-Arzate A, Xolalpa-Molina S, Banderas-Dorantes T, Jimenez-Estrada M, Hernandez-Galicia E, Roman-Ramos R. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/14699912
  16. The effect of NeOpuntia on blood lipid parameters--risk factors for the metabolic syndrome (syndrome X).
    Linarès E, Thimonier C, Degre M. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18029338/
  17. The Comparative Effect of Nopal and Mucilage in Metabolic Parameters in Rats with a High-Fructose Diet.
    Cárdenas Y, Ríos-Silva M Huerta M, López M, Bricio-Barrios J, Ortiz-Mesina M4, Urzúa Z, Saavedra-Molina A, Trujillo X. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30864849
  18. World Health Organization . World Health Organization; Geneva, Switzerland: 2000. Obesity: preventing and managing the global epidemic. W.H.O. Technical Report Series 894.
  19. Obesity: epidemiology and clinical aspects. Formiguera X, Cantón A. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15561643
  20. Obesity related morbidity and mortality. Bellanger TM, Bray GA. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15751909
  21. Effects of Cactus Fiber on the Excretion of Dietary Fat in Healthy Subjects: A Double Blind, Randomized, Placebo-Controlled, Crossover Clinical Investigation. Ralf Uebelhack, MD, PhD, Regina Busch, Felix Alt, Zhi-Ming Beah and Pee-Win Chong https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4109417/
  22. A Natural Fiber Complex Reduces Body Weight in the Overweight and Obese: A Double-Blind, Randomized, Placebo-Controlled Study. Barbara Grube, Pee-Win Chong, Kai-Zhia Lau, and Hans-Dieter Orzechowski https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3627296/
  23. Opuntia spp.: Characterization and Benefits in Chronic Diseases
    María del Socorro Santos Díaz, Ana-Paulina Barba de la Rosa, Cécile Héliès-Toussaint, Françoise Guéraud, and Anne Nègre-Salvayre, https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5401751/
  24. Nopal (Opuntia ficus indica) protects from metabolic endotoxemia by modifying gut microbiota in obese rats fed high fat/sucrose diet Mónica Sánchez-Tapia, Miriam Aguilar-López, Claudia Pérez-Cruz, Edgar Pichardo-Ontiveros, Mei Wang, Sharon M. Donovan, Armando R. Tovar, and Nimbe Torres https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5498631/
  25. Nopal feeding reduces adiposity, intestinal inflammation and shifts the cecal microbiota and metabolism in high-fat fed rats
    Sofia Moran-Ramos, Xuan He, Elizabeth L. Chin, Armando R. Tovar, Nimbe Torres, Carolyn M. Slupsky and Helen E. Raybould https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5308786/
  26. Involvement of gut microbiota in the development of low-grade inflammation and type 2 diabetes associated with obesity.
    Cani PD, Osto M, Geurts L, Everard A. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22572877/