Myrtilles et leurs bienfaits pour la santé

Les myrtilles sont des fruits ressemblant à des baies, petits et de couleur rouge foncé à violette, selon leur variété. Elles appartiennent au genre Vaccinium spp. Ce sont des espèces de la famille des Ericáceas (Ericaceae) qui offrent un type de fruit savoureux, nutritionnel et très polyvalent à incorporer dans l'alimentation. En raison de ses propriétés notoires pour la santé, sa consommation a augmenté ces derniers temps et elle est devenue très populaire. 

Le nom générique Vaccinium englobe toutes les espèces de myrtilles existantes. Parmi toutes, nous pouvons souligner les plus utilisées:

  • Myrtille / bleuet nain (Vaccinium corymbosum L.)
  • Myrtille de l'oeil de lapin (Vaccinium ashei)
  • Bleuet à feuilles étroites (Vaccinium angustifolium Aiton)
  • Myrtille sauvage ou Myrtillier commun (Vaccinium myrtillus) 

Un fruit à haute valeur nutritive

Les myrtilles sont des fruits à très faible apport calorique, à haute teneur nutritionnelle et à forte teneur en eau (85%)1. C'est pourquoi elles sont souvent recommandées dans les programmes d'amaigrissement car elles contribuent au métabolisme normal des glucides, des lipides et des protéines2

Les myrtilles sont l'un des types de baies ayant la plus forte teneur en composés bioactifs (BAC) auxquels plusieurs de ses bienfaits sont attribués et qui varient selon le type de myrtille. Parmi ces composés, on trouve les anthocyanes, les quercétines et les myricétines 3. Outre les composés bioactifs susmentionnés, les myrtilles fournissent également des fibres et une multitude de vitamines et de minéraux1.

Le pouvoir antioxydant des anthocyanes

Les anthocyanes présents dans la peau des myrtilles sont responsables de la couleur de ce fruit et sont également les composés biologiques auxquels on attribue la plus grande partie du pouvoir antioxydant des myrtilles3.

Les antioxydants présents dans la myrtille Vaccinium myrtillus peuvent nous protéger des radicaux libres et nous aider en cas de carence alimentaire ou d'augmentation des nutriments.

Les myrtilles et la santé cardiovasculaire

Selon une étude menée par Cassidy et ses collaborateurs, un apport élevé d'anthocyanes a contribué à une réduction de 32 % du risque cardiovasculaire chez les femmes jeunes et d'âge moyen. On peut donc conclure que l'absorption de cette substance active présente dans les myrtilles peut être bénéfique pour la santé cardiovasculaire4.

De plus, la consommation de myrtille Vaccinium myrtillus peut aider à maintenir l'intégrité vasculaire5 et est utilisée pour une bonne circulation dans les microvaisseaux sanguins, ce qui contribue à diminuer la sensation de jambes lourdes6.

Ceci est démontré par une étude menée par Stull et ses collaborateurs dans laquelle un smoothie aux myrtilles a été administré à un groupe de personnes et a comparé l'effet sur les marqueurs de l'inflammation et de la fonction endothéliale avec ceux qui avaient reçu un placebo. Cette étude a montré qu'il existe une association entre la consommation de myrtilles et une amélioration significative de la fonction de la couche interne des artères. Cela peut être un facteur important dans la prévention des maladies cardiovasculaires7.

Il est important de souligner que d'autres hypothèses ont été émises sur les bienfaits possibles des myrtilles sur d'autres facteurs de risque cardiovasculaire. Toutefois, des recherches supplémentaires doivent être menées pour confirmer ces résultats.

La myrtille garde les yeux en bonne santé8

Parmi les différents types de myrtilles, la myrtille ou Vaccinium myrtillus est la plus associée et la plus étudiée en ce qui concerne ses bienfaits sur la santé oculaire. La myrtille est bien connue comme une source d'antioxydants qui aide à protéger les yeux et à maintenir leur santé en favorisant la clarté visuelle, la fonction rétinienne et le flux sanguin vers les yeux8.

Selon une étude de Barbara Blodi9, les anthocyanes et les polyphénols présents dans les myrtilles sont un supplément viable dans les affections oculaires, bien que des recherches supplémentaires soient encore nécessaires sur leur rôle possible dans l'utilisation de la dégénérescence maculaire.

Dans une étude menée par Fursova et ses collaborateurs10, un extrait de myrtille administré à des rongeurs ayant tendance à développer des troubles oculaires a complètement empêché la détérioration de la rétine. D'autres études ont également rapporté que l'extrait de myrtille réduit les cytokines pro-inflammatoires dans les yeux et diminue les dommages aux cellules de la rétine11, 12.

Comment choisir un supplément avec Myrtille (Vaccinium myrtillus)

Afin de profiter des multiples bienfaits que nous apportent les myrtilles, dont la plupart sont liés à leur grand pouvoir antioxydant, il est conseillé d'ajouter un supplément correctement titré.

Au sein d'Anastore, nous proposons un extrait titré et présent dans notre produit Visual Pro, un supplément à base d'extrait de myrtille Vaccinium myrtillus qui apporte également de la vitamine A sous forme active, nécessaire au maintien d'une vision normale13. En outre, il s'agit d'une formule adaptée aux végétaliens et ne contient aucun organisme génétiquement modifié.

Sources

  1. US. Department of Agriculture. Blueberries, raw. Nutrition facts.
  2. Extracted from the European Commission compilation list, under EFSA validation (ID 4500).
  3. Wing-kwan Chu, Sabrina C. M. Cheung, Roxanna A. W. Lau, Iris F. F. Benzie, Sissi Wachtel-Galor. Bilberry (Vaccinium myrtillus L.). Herbal Medicine: Biomolecular and Clinical Aspects. 2nd edition. Boca Raton (FL): CRC Press/Taylor & Francis; 2011. Chapter 4.
  4. Cassidy A, Mukamal KJ, Liu L, Franz M, Eliassen AH, Rimm EB. High anthocyanin intake is associated with a reduced risk of myocardial infarction in young and middle-aged women. Circulation. 2013;127(2):188-196. doi:10.1161/CIRCULATIONAHA.112.122408.
  5. Extracted from the European Commission compilation list, under EFSA validation (ID2002).
  6. Extracted from the European Commission compilation list, under EFSA validation (ID2347).
  7. Stull AJ, Cash KC, Champagne CM, et al. Blueberries improve endothelial function, but not blood pressure, in adults with metabolic syndrome: a randomized, double-blind, placebo-controlled clinical trial. Nutrients. 2015;7(6):4107-4123. Published 2015 May 27. doi:10.3390/nu7064107.
  8. Extracted from the European Commission compilation list, under EFSA validation (ID2050).
  9. Blodi BA. Nutritional supplements in the prevention of age-related macular degeneration. Insight. 2004;29(1):15-18.
  10. Fursova AZh, Gesarevich OG, Gonchar AM, Trofimova NA, Kolosova NG. Adv Gerontol. 2005;16:76-79.
  11. Wang Y, Zhao L, Lu F, et al. Retinoprotective Effects of Bilberry Anthocyanins via Antioxidant, Anti-Inflammatory, and Anti-Apoptotic Mechanisms in a Visible Light-Induced Retinal Degeneration Model in Pigmented Rabbits. Molecules. 2015;20(12):22395-22410. Published 2015 Dec 14. doi:10.3390/molecules201219785.
  12. Osada H, Okamoto T, Kawashima H, et al. Neuroprotective effect of bilberry extract in a murine model of photo-stressed retina. PLoS One. 2017;12(6):e0178627. Published 2017 Jun 1. doi:10.1371/journal.pone.0178627.
  13. COMMISSION REGULATION (EU) No 432/2012 of 16 May 2012, establishing a list of permitted health claims made on foods, other than those referring to the reduction of disease risk and to children’s development and health.