Qu’est-ce que le CBD ? Propriétés de l’huile au CBD

Qu’est-ce que le cannabidiol ?

Nous n’associons peut-être pas de prime abord ce composé à la médecine, mais nous allons tout de suite découvrir pourquoi il est étroitement lié, et ce de plus en plus, au bien-être physique : on lui attribue des effets bénéfiques lorsqu’il est utilisé dans le traitement de certaines maladies et pathologies.

Le cannabidiol ou CBD est un composé qui est extrait des fleurs et des feuilles de la plante Cannabis sativa L. Cette plante est communément connue grâce à certaines de ses sous-espèces comme la marijuana ou le chanvre. L’espèce qui est actuellement autorisée est toutefois le chanvre industriel.

Des recherches, qui donnent de bons résultats, sont actuellement menées sur les bienfaits du Cannabis sativa L. sur le système immunitaire, pour traiter les altérations de la peau, pour combattre l’insomnie, les problèmes digestifs, les maux de tête, les douleurs articulaires et les maladies respiratoires.

On peut dire que le cannabidiol a effectivement un effet sur le système nerveux et c’est pour cela qu’on le qualifie de psychotrope. Cependant, contrairement à d’autres composants de la plante Cannabis sativa, tel que le THC (tétrahydrocannabinol), le cannabidiol ne possède pas les propriétés psychoactives qui ont valu au cannabis d’être considéré comme une substance interdite dans de nombreux pays. 

Propriétés et bienfaits du CBD

Toutes les études des dernières décennies ont conduit à des découvertes récentes sur les propriétés du cannabis et des cannabinoïdes. Cette profusion d’usages a incité à chercher à mieux comprendre la chimie, la biologie, les propriétés et les bienfaits de cette plante.

Les bienfaits du CBD

Voici quelques-uns des bienfaits les plus importants du CBD qui ont été largement étudiés par la communauté scientifique :

Effet anti-inflammatoire

L’un des usages du cannabidiol faisant l’objet de recherches est son utilisation possible pour traiter les problèmes liés à la peau. Les problèmes inflammatoires sont le résultat d’évènements complexes survenant dans les cellules de la peau.

Des études récentes ont montré que l’extrait de Cannabis sativa L. standardisé en cannabidiol, étant destiné à un usage topique, pourrait agir comme un agent anti-inflammatoire, ce qui qui pourrait favoriser la cicatrisation des plaies et réduire les processus inflammatoires2. Selon les experts, ces découvertes donnent un nouvel aperçu de l’effet potentiel des extraits de cannabis à usage topique sur les problèmes de peau causés par l’inflammation.

En outre, le cannabidiol pourrait être un composant efficace pour traiter la polyarthrite rhumatoïde inflammatoire, plusieurs études ayant montré qu’il pouvait avoir des effets anti-inflammatoires, augmenter le taux de calcium intracellulaire, réduire la viabilité des cellules et la production d’agents nocifs. Par conséquent, le CBD pourrait soulager les personnes souffrant de douleurs et d’inflammation au niveau des articulations3.

Effet analgésique

Comme mentionné précédemment, l’usage du Cannabis sativa L. a une longue histoire. Nous savons désormais que le CBD ne produit pas en soi les effets comportementaux typiques attribués au cannabis et qu’il n’a pas été considéré comme responsable des effets psychotropes que certains des composants de cette plante sont susceptibles de produire. 

De plus, les données sur le potentiel thérapeutique du CBD étant abondantes, on connaît également son potentiel analgésique, qui agit sur les douleurs neuropathiques, les douleurs inflammatoires ou l’arthrose. Des études récentes révèlent les applications cliniques d’un médicament dérivé du Cannabis sativa L. contenant du CBD et du THC, et leurs résultats sont prometteurs quant à l’utilisation avec succès du CBD à l’avenir4.

Le cannabidiol utilisé comme anxiolytique

Ces dernières années, le CBD a également suscité un intérêt croissant pour traiter une variété de troubles neuropsychiatriques. Il a notamment été démontré qu’il était utile dans le traitement des troubles liés à l’anxiété généralisée, du trouble panique, du trouble d’anxiété sociale, du trouble obsessionnel-compulsif et du trouble de stress post-traumatique lorsqu’il est administré de façon aiguë5.

Bien que les preuves semblent confirmer le rôle anxiolytique du CBD ainsi que son potentiel considérable dans le traitement de multiples troubles anxieux, des études supplémentaires sur les effets chroniques et le dosage chronique du cannabidiol semblent être nécessaires.

Le cannabidiol, un allier pour la peau 

Comme nous l’avons vu, ce composant de la plante Cannabis sativa, le cannabidiol, peut avoir un effet déterminant sur la santé de la peau et avoir une influence positive sur la dermatite atopique, sur l’acné et sur l’hypopigmentation6.

Il a également des bienfaits sur les peaux séborrhéiques, il a une action antioxydante et il régule l’inflammation cutanée dans les pathologies topiques telles que le psoriasis7.

Acheter la meilleure huile au CBD

Pour aider les personnes qui ressentent l’une des pathologies mentionnées ci-dessus, Anastore propose l’anti-inflammatoire naturel Huile au CBD pour usage topique. Ce produit a une teneur en cannabidiol de 5 et de 15 % et contient de l’huile de graines de chanvre Bio.

L’huile de graines de chanvre Bio est obtenue par pression à froid, conservant ainsi fidèlement sa composition en acides gras polyinsaturés oméga 3, 6 et 9, ainsi que l’isolat de CBD d’une pureté garantie supérieure à 99 %. Ce produit d’Anastore est fabriqué par le laboratoire Hévéa, expert en cosmétiques naturels, sans THC, métaux lourds ni pesticides

Le CBD est-il légal ?

Depuis avril 2021, dans tous les pays de l’Union européenne, la commercialisation d’huiles aux extraits de CBD est tout à fait légale

Le CBD n’est pas illégal, mais il n’est pas non plus légal de le recommander comme complément alimentaire. Il est donc illégal de vendre du CBD pour une consommation orale en Europe tant que sa règlementation n’est pas définie. Il doit donc être utilisé de manière topique et appliqué sur la zone du corps souhaitée.

Le CBD crée-t-il une dépendance ? 

Non, le CBD ne crée pas de dépendance. La plante dont est extrait le concentré de CBD ne contient pas de THC (Tetrahydrocannabinol). Le THC est le composant psychoactif du cannabis. C’est également le composant responsable de la sensation de faim qu’il peut produire et qui provoque des effets négatifs sur la mémoire à court terme. 

Le CBD sans THC est donc d’une grande utilité. Il apporte en effet d’importants bienfaits sans créer d’addiction d’aucune sorte chez les personnes qui utilisent ces huiles. 

L’huile de chanvre au CBD du laboratoire Hevea, outre le fait de ne pas contenir de THC, ne contient pas non plus de métaux lourds ni de pesticides. C’est la meilleure option pour les personnes qui souhaitent profiter des bienfaits du CBD tout en prenant soin de leur santé et de l’environnement. 

Contre-indications ou effets secondaires du CBD

Jusqu’à présent, les résultats des recherches scientifiques n’ont pas signalé de problème de santé grave lié à l’utilisation du CBD. Des symptômes de fatigue, de diarrhée et de modification de l’appétit ont toutefois été signalés chez des personnes souffrant d’épilepsie ou de troubles psychotiques l’ayant utilisé. 

Le CBD peut également altérer l’action d’autres médicaments. Veillez donc à informer votre médecin de tout ce que vous prenez, y compris si ce sont des vitamines ou des compléments alimentaires.

Utilisation du cannabidiol au fil du temps

La plante de Cannabis sativa L. est une espèce herbacée de la famille des Cannabacées ou Cannabaceae, originaire des chaînes de montagnes de l’Himalaya, en Asie. Cette espèce a été classée pour la première fois en 1753

La teneur en CBD et en autres composés dépendra en grande partie de la variété, et peut même dépasser 40 % de l’extrait de cette plante. Ces données ont été décrites pour la première fois en 1940 à l’Université hébraïque de Jérusalem en Israël. 

La plante dont est issu le cannabidiol est cultivée depuis l’Antiquité et a été utilisée à travers les âges comme fibre textile pour la fabrication de vêtements et de matériaux industriels. Elle a également été utilisée au cours de l’histoire pour obtenir de la pâte à papier, notamment dans l’Égypte ancienne. Il existe des preuves de l’utilisation du chanvre dans cette région dès 1 353 avant J.-C. car on en a retrouvé dans des tombes pharaoniques. Par ailleurs, certains herbiers de l’époque les mentionnent déjà vers 2 600 avant J.-C. et il existe des preuves suggérant que cette plante aurait déjà pu exister vers 8 000 avant J.-C. en Europe et en Asie centrale.

L’huile extraite de ses graines, appelées chènevis et qui ne contiennent pas de cannabinoïdes, est également très appréciée. C’est un fluide qui peut être utilisé dans l’industrie cosmétique, dans l’alimentation ou comme combustible. Une fois l’huile recueillie, les graines sont encore utilisées comme aliment pour les animaux. On comprend donc qu’il s’agissait d’une plante dont l’on prenait grand soin à l’époque, notamment en raison de sa grande variété d’usages.

De plus, comme nous l’avons mentionné, la plante de cannabis est également connue pour sa capacité à générer des effets psychotropes. Certains peuples l’ont ainsi identifiée comme étant une source de transes mystiques, spirituelles et expérientielles. C’est notamment le cas en Inde, où on lui attribue une fonction rituelle. 

En Occident, dans l’Antiquité, l’historien grec Hérodote mentionne cette plante au Ve siècle avant J.-C. À cette époque, cette plante était également connue en tant que substance enivrante.

Les peuples arabes connaissent également cette plante et ses effets depuis des temps très anciens. Le voyageur vénitien Marco Polo a indiqué qu’ils utilisaient cette plante au treizième siècle.

Le cannabidiol, le composant actif

Les recherches scientifiques portent aujourd’hui davantage sur l’usage médical que l’on peut faire du Cannabis sativa L. et de ses composants, notamment les cannabinoïdes, qui font l’objet de nombreuses recherches chimiques et biologiques depuis près d’un demi-siècle. Cela est notamment dû à la découverte de la structure chimique de son principal composant actif, le THC, qui est produit principalement dans les feuilles et les boutons floraux de la plante. 

Outre le THC, il existe également des cannabinoïdes non psychoactifs ayant diverses fonctions, comme le cannabidiol (CBD), le cannabichromène (CBC) et le cannabigérol (CBG), ainsi que d’autres constituants non cannabinoïdes. Actuellement, on a identifié plus de 560 composants dans le cannabis1.

Les propriétés psychoactives de cette plante sont principalement dues à des composants tels que le THC, qui agissent sur le système nerveux central en créant des modifications temporaires dans la perception, l’humeur, l’état de conscience et le comportement, raison pour laquelle elle est considérée comme une drogue dépressive du système nerveux. 
 

Bibliographie

  1. El Sohly MA, Radwan MM, Gul W, Chandra S, Galal A. Phytochemistry of Cannabis sativa L. Prog Chem Org Nat Prod. 2017;103:1-36. doi: 10.1007/978-3-319-45541-9_1. PMID: 28120229.
  2. Sangiovanni E, Fumagalli M, Pacchetti B, Piazza S, Magnavacca A, Khalilpour S, Melzi G, Martinelli G, Dell'Agli M. Cannabis sativa L. extract and cannabidiol inhibit in vitro mediators of skin inflammation and wound injury. Phytother Res. 2019 Aug;33(8):2083-2093. doi: 10.1002/ptr.6400. Epub 2019 Jun 27. PMID: 31250491.
  3. Lowin, T., Tingting, R., Zurmahr, J. et al. Cannabidiol (CBD): a killer for inflammatory rheumatoid arthritis synovial fibroblasts. Cell Death Dis 11, 714 (2020). https://doi.org/10.1038/s41419-020-02892-1.
  4. Mlost, J.; Bryk, M.; Starowicz, K. Cannabidiol for Pain Treatment: Focus on Pharmacology and Mechanism of Action. Int. J. Mol. Sci. 2020, 21, 8870. https://doi.org/10.3390/ijms21228870
  5. Blessing EM, Steenkamp MM, Manzanares J, Marmar CR. Cannabidiol as a Potential Treatment for Anxiety Disorders. Neurotherapeutics. 2015 Oct;12(4):825-36. doi: 10.1007/s13311-015-0387-1. PMID: 26341731; PMCID: PMC4604171.
  6. Baswan SM, Klosner AE, Glynn K, et al. Therapeutic Potential of Cannabidiol (CBD) for Skin Health and Disorders. Clin Cosmet Investig Dermatol. 2020;13:927-942. Published 2020 Dec 8. doi:10.2147/CCID.S286411.
  7. Palmieri B, Laurino C, Vadalà M. A therapeutic effect of cbd-enriched ointment in inflammatory skin diseases and cutaneous scars. Clin Ter. 2019 Mar-Apr;170(2):e93-e99. doi: 10.7417/CT.2019.2116. PMID: 30993303.
x

Voulez-vous 5 gratuit ?