COENZYME Q10, UN PUISSANT ANTIOXYDANT

La coenzyme Q10 est un nutriment particulièrement adapté à la protection du système cardio-vasculaire. Il agit sur la réduction du cholestérol et contribue à renforcer le système immunitaire dans son ensemble. L'utilisation du co-enzyme Q10 s'avère positive l'agrégation plaquettaire. Il prévient, enfin, les affections neurologiques et l'artériosclérose. Mais c'est son rôle dans la prévention et le traitement du cancer que nous souhaitons souligner ici.

En raison de son potentiel de stimulation du système immunitaire, elle est en effet régulièrement utilisée comme une thérapie d'appoint pour de multiples formes de cancer (Folkers K. : Biochemical and Biophysical research Communications 212 (2) 358-361, 1996 ; Ren S, Lien EJ : Progress in drug research 48 : 147-171, 1997 ; Hodges S, Hertz, Lockwood K et al. : Biofactors 9(2-4) : 365-370, 1999.) D'autre part, des produits à la structure moléculaire analogue à celle de la coenzyme Q10 ont montré qu'ils inhibaient la croissance des cellules cancéreuses chez les animaux (Folkers K, Porter TH, Bertino JR, et al. : Research Communications in Chemical pathology and Pharmacology 19(3) : 485-490, 1978).

De fait, l'intérêt pour la coenzyme Q10 en tant qu'agent anti-cancéreux a été éveillé lorsque l'on s'est aperçu, au début des années 60, de sa déficience chez les personnes atteintes de cancer. L'on s'est depuis rendu compte que la coenzyme Q10 est utilisée dans les mitochondries de la cellule pour fournir l'énergie nécessaire à la croissance de cette dernière, et qu'elle est également un anti-oxydant endogène, protégeant la cellule des radicaux libres. Elle stabilise ainsi les membranes cellulaires et empêche les radicaux libres d'endommager d'autres composants de la cellule.

Les études cliniques, quant à elles, montrent notamment que, conjointement aux autres thérapies, l'utilisation de la coenzyme Q10 allongent sensiblement l'espérance de vie de patients atteints de cancers du pancréas, du poumon, du rectum, du larynx, du colon et de la prostate (Folkers K, Brown R, Judy WV, et al. : Biochemical and Biophysical research Communications 192 (1) 241-245, 1993). Dans une étude conduite au Danemark sur 32 patientes atteintes du cancer du sein, dont la seule thérapie fut l'utilisation de d'anti-oxydants et de coenzyme Q10, le taux de survie fut de 100 % après deux ans alors que 6 décès avaient été déclarés inéluctables (Lockwood K, Moesgaard S, Hanioka T, et al. : Molecular aspects of medicine 15 (suppl) : S231-S240, 1994). Pour toutes les patientes une moindre utilisation d'analgésique, une amélioration de la qualité de vie et une absence de perte de poids furent rapportées.

Pour commander : Co-enzyme Q10