Hormones

Hormone de croissance : le vrai et le faux

Cette page a pour fonction de répondre à toutes les questions que vous vous posez sur l'hormone de croissance (couramment GH, pour Growth Hormone). Les informations sont distribuées en deux parties distinctes, afin d'en faciliter l'accès.
Nature et fonction de la GH
Augmenter son taux de GH
Si, toutefois, vous ne trouviez pas la réponse précise que vous cherchez, vous pouvez aider à l'actualisation de ce dossier en faisant parvenir votre question à notre service sonseil. Nous vous remercions de participer ainsi à la satisfaction d'autres personnes éventuellement concernées par votre requête.
Hormones Valeurs optimales Valeurs pathologiques Commentaires
GH (hormone de croissance)
Stimulé par la GHRH, insuline, L-Dopa, etc.
> 25 ng/ml < 10 ng/ml
> 465 pmol/l
Sécrétée par le lobe de l'hypophyse. Elle stimule la croissance et règle l'équilibre nutrionnel. Elle a un effet anabolisant sur les protides.

Qu'est-ce que l'hormone de croissance ?

L'hormone de croissance (GH) est constituée de 191 acides aminés liés en une séquence spécifique et est sécrétée par la partie antérieure de la glande hypophyse, cette sécrétion pouvant être renforcée par l'exercice physique ainsi que par d'autres facteurs. Les taux d'hormones de croissance circulant dans le sang stimulent la production, à partir du foie, d'une autre hormone, l'IGF 1 (Insuline like Growth Factor 1), dont le rôle médiateur permet à l'hormone de croissance de développer ses effets positifs. La mesure du taux d'IGF 1, également appelé Somatomédine C, est considérée comme plus sûre que celle de la GH, pratiquement indétectable de jour chez l'homme.

Quel est le rôle de l'hormone de croissance dans l'organisme ?

L'hormone de croissance et les autres hormones somatotropes, telle la somatomédine C (ou IGF 1) sont probablement les plus aptes à maintenir son aspect jeune au corps. Elles interviennent, en effet, dans la gestion d'ensemble de son métabolisme, déterminant non seulement en la taille finale du corps adulte mais donnant encore volume, tonus et fermeté aux organes et tissus, particulièrement aux muscles.
En fait, l'hormone de croissance participe à tout ce qui procure une bonne image de soi et un mental positif. Elle raffermit le corps et rend le dos plus droit, développe le nez, le menton, la mâchoire, les muscles des épaules et du bassin. Elle diminue également la graisse, surtout au ventre, augmente la libido et l'énergie sexuelle, la repousse et la coloration des cheveux, ainsi que l'élasticité de la peau.
De façon peut-être moins apparente mais tout aussi bénéfique, ses effets se constatent dans une meilleure résistance à l'effort, un sommeil moins prolongé et plus profitable, une pression artérielle équilibrée, une meilleure acuité visuelle, auditive et cérébrale, enfin un sentiment profond de sérénité et de sécurité.
Un taux optimum d'hormones de croissance, donné autour de 25 ng/ml, retarde l'horloge biologique du corps de 10 à 20 ans !

Quels sont les symptômes d'un probable manque d'hormones de croissance ?

Symptômes physiques : Cheveux fins, lèvres et ensemble maxilaire amincis, peau déshydratée, ventre pendant, coussinets de graisse au niveau des genoux... Symptômes psychologiques : Fatigue permanente, difficultés à contrôler ses émotions, épuisement après un effort physique, faible estime de soi, dépression...

Peut-on disposer d'hormones de croissance pour un traitement ?

L'hormone de croissance est synthétisée en laboratoire grâce à des méthodes de génie génétique. Seules quelques grandes compagnies pharmaceutiques mondiales disposent des moyens de la produire. Elle est alors disponible sous forme injectable, mais l'obtention d'un traitement à base d'hormones de croissance est coûteux (environ 1500 euros par mois) et ne peut être délivré que sur prescription médicale.
ATTENTION : La plus grande prudence est de mise concernant la soit disant "Hormone de croissance" disponible sur le marché. La GH humaine ne peut en effet, dans l'état actuel des techniques, être conditionnée d'aucune autre manière que sous forme injectable. Il y a donc, à ce niveau, pure et simple tromperie de la part des fabricants.
Bien peu parmi ces derniers se soucient d'expliciter la composition de leurs produits. Lorsqu'ils le font, il s'agit systématiquement de cocktails d'adjuvants ayant un rapport plus ou moins direct avec les bienfaits de la GH, sans qu'aucune étude clinique fiable ne vienne prouver quoi que ce soit. Dans quelques cas on a la surprise de constater la présence de sous-produits d'animaux à risque. D'autres utilisent des polypeptides d'acides aminés "presque" similaires à ceux de l'hormone humaine, ces liaisons ne pouvant en aucun cas, par conséquent, jouer le rôle de "clé" qui est celui de la véritable séquence de GH humaine à l'égard des cellules cibles. Tous, enfin, ont pour principe de mettre en avant les effets connus de la GH sous forme injectable pour y associer leurs produits.
Cette effervescence mercantile peut se comprendre, car le marché est là. Il est cependant de la responsabilité du simple consommateur de se souvenir que l'hormone de croissance n'existe pas sous une autre forme qu'injectable, bien qu'effectivement les grands laboratoires cherchent d'autres solutions.

Comment augmenter son taux d'hormones de croissance ?

En mangeant des aliments riches en protéines, en modérant le café et en arrêtant le tabac. Une alimentation sucrée, d'autre part, fait diminuer la production de GH, alors que maintenir une légère hypoglycémie la favorise. Jeûner un jour toutes les deux semaines stimule aussi la production de l'hormone de croissance. Un exercice physique régulier est également nécessaire.
Toutefois, les aléas de la vie moderne et la pauvreté de l'alimentation industrielle ne permettent pas toujours de contrôler tous ces facteurs. Aussi une autre solution peut-elle être de se supplémenter directement en acides aminés sécrétagogues de la GH, c'est-à-dire augmentant naturellement la sécrétion de cette hormone par la glande hypophyse.

Quels sont les avantages des sécrétagogues de la GH ?

L'utilisation de sécrétagogues présente, outre l'avantage d'être abordable, celui d'être sans effets secondaires, contrairement à l'injection directe d'hormones de croissance qui requiert un dosage précis adapté à chaque individu.
Sur le plan de l'efficacité, tout dépend de la spécificité des acides aminés utilisés ainsi que de leur dosage. Il est par ailleurs essentiel que plusieurs soient utilisés à la fois afin de créer une synergie.
Precursor GH, complexe d'acides aminés disponible dans notre boutique, répond à pleinement à cette triple exigence. Sans amener à un taux d'hormones de croissance tel qu'il peut être obtenu par injection directe de ces dernières, il permet néanmoins de l'améliorer notablement. Pris en doses suffisantes, il peut en effet multiplier le taux initial de GH par 3 ou 4, ainsi que l'on montre l'ensemble des expériences menés sur l'activité sécrétagogue des acides aminés.
Il est toutefois indispensable de prendre Precursor GH en doses suffisantes, soit une gélule de 450 mg par jour pour 10 kgs de poids corporel (8 à 10 gélules par jour pour un homme de 80 kgs).