5 plantes qui aident à stimuler le désir sexuel et l’érection masculine

L’histoire de l’humanité a été intimement liée à la connaissance et à l’utilisation des plantes aphrodisiaques dans toutes les civilisations. Les aphrodisiaques, qui portent précisément le nom implicite de la déesse grecque de l’amour, Aphrodite, sont des aliments, des plantes ou des substances qui éveillent et augmentent le désir, améliorent les performances et l’expérience sexuelle (1).

L’apparition dans les années 90 du médicament viagra (citrate de sildénafil) pour améliorer la dysfonction érectile masculine a provoqué une véritable révolution accompagnée d’une forte demande des hommes à travers le monde. Mais au fil des ans, l’usage abusif de la « pilule bleue » a suscité la controverse et a été associé à certains effets secondaires indésirables (2). Il y a des alternatives. Le fait est que depuis des millénaires, des douzaines de plantes sont connues pour être utilisées comme viagra naturel capable d’augmenter la libido (chez les hommes et les femmes), d’augmenter l’endurance pendant les rapports sexuels, d’augmenter les niveaux de testostérone et d’améliorer l’érection masculine que la science a corroboré.

Vie sexuelle : l’importance de la qualité et de la quantité

Dans la vie sexuelle des êtres humains, la qualité des relations sexuelles et la quantité ou la fréquence des rencontres intimes sont importantes. Parfois, ces rencontres sont affectées par des facteurs psychologiques et physiques qui diminuent progressivement la réponse sexuelle, la satisfaction et même la confiance des personnes, conduisant indirectement à l’évitement des rencontres sexuelles, aux problèmes de couple ou de relations et au manque de désir sexuel. C’est pourquoi, en Asie, en Afrique ou en Europe, l’être humain s’est tourné vers la nature à la recherche de solutions qui l’aident à améliorer la qualité et la fréquence de ses relations sexuelles (3). Selon les études, il existe des plantes pour l’érection et des plantes pour améliorer le désir sexuel.

Mais, en plus de la phytothérapie, elle peut également contrôler certains facteurs de risque associés à la dysfonction érectile, ou l’incapacité de maintenir une érection pendant les rapports sexuels. L’impuissance est associée au diabète sucré, à l’athérosclérose, à l’hyperlipidémie (cholestérol, triglycérides), à l’hypertension artérielle ou à une consommation abusive de cigarettes ou d’alcool (4) (5). Il n’est pas surprenant de constater qu’environ 20 à 30 millions d’hommes souffrent d’un certain degré de dysfonction sexuelle (6).

Nutriments et plantes pour améliorer l’érection

L’érection du membre viril se produit à la suite de la relaxation du muscle lisse du pénis médiée par le système nerveux. Il est également admis qu’une augmentation de l’oxyde nitrique (NO), un vasodilatateur naturel, facilite le remplissage sanguin du muscle pénien (7). Ainsi, pour générer de l’oxyde nitrique, la présence de l’acide aminé L-arginine qui agit comme précurseur et catalyseur enzymatique, l’oxyde nitrique synthase, est nécessaire (8). Par conséquent, un apport correct de L-arginine par l’alimentation ou la supplémentation ainsi que des plantes qui stimulent la synthèse du NO semblent des stratégies adéquates pour améliorer la dysfonction érectile. Les preuves scientifiques montrent que la supplémentation en L-arginine est efficace et sûre chez les patients atteints de dysfonction érectile légère à modérée (9) (10).

En ce qui concerne les plantes, des dizaines d’espèces végétales de cultures et de pays différents ont été étudiées et traditionnellement utilisées comme aphrodisiaques naturels, mais les preuves scientifiques ne sont pas aussi solides pour certaines que pour d’autres. Les bons résultats obtenus à partir de Panax ginseng et de certaines combinaisons à base de plantes avec des composants tels que Maca, Ginseng ou Tribulus (11) (12) dans les cas de dysfonction érectile se distinguent.

La maca (Lepidium meyenii) est une racine cultivée à plus de 3 000 mètres d’altitude provenant des Andes et traditionnellement utilisée pour ses propriétés tonifiantes et aphrodisiaques (13). Des études ont montré que l’extrait sec de racine de maca (14) améliore les performances physiques et le bien-être sexuel des hommes adultes souffrant de dysfonction érectile. Ces résultats sont associés à la capacité de la maca d’augmenter la concentration d’oxyde nitrique (NO) dans le pénis (15), une substance qui augmente le flux sanguin. D’autres études suggèrent l’efficacité possible de la maca pour améliorer la qualité du sperme et la mobilité des spermatozoïdes (16) (17).

Depuis l’ancienne médecine chinoise ou indienne traditionnelle (Ayurveda), le tribulus (Tribulus terrestris) est connu pour être un puissant aphrodisiaque (18). Des études montrent des effets positifs chez les hommes présentant une dysfonction érectile légère à modérée et une amélioration de la fonction sexuelle, de la satisfaction et du désir sexuel (19). Cette plante offre une concentration élevée de saponines stéroïdes (20), surtout si l’on acquiert des extraits titrés. Ces substances naturelles stimulent les cellules de Leydig dans les testicules pour augmenter la production de testostérone. Cette hormone importante, en plus de contribuer à une libido saine et d’améliorer la fonction sexuelle, stimule également la formation de la masse musculaire et peut aider à la perte de poids (21) (22).

Les graines de fenugrec (Trigonella foenum-graecum L) peuvent être très utiles pour contrôler certains facteurs de risque qui peuvent entraîner une dysfonction érectile, comme l’hypercholestérolémie ou le diabète, et elles ont également une action antioxydante et anti-inflammatoire dans de nombreuses études (23) (24) (25).

Des plantes pour améliorer le désir sexuel

Mais le sexe est bien plus que l’érection du pénis. Cet événement intime est influencé par le désir sexuel, les niveaux hormonaux et le bon fonctionnement du système nerveux, ainsi que l’endurance physique et l’intégration de stimulus au niveau olfactif, tactile et même mental.

La médecine traditionnelle a également opté pour la damiana (Turnera diffusa) comme aphrodisiaque et des études préliminaires suggèrent que les flavonoïdes, la caféine ou l’arbutine, présents dans un extrait concentré, peuvent améliorer le désir sexuel et favoriser la récupération post-éjaculation (26) (27).

Et si l’objectif souhaité est de réduire la fatigue et d’augmenter la puissance sexuelle, alors un pari sûr est le Panax ginseng (28). Des études animales ont montré que le ginseng coréen améliore la libido et les performances de copulation (29) et même chez les hommes âgés, il exerce une action anti-inflammatoire en cas de prostatite (30).

De bonnes relations sexuelles tout au long de la vie

Vous pouvez profiter d’une vie sexuelle bien remplie tout au long de la vie en recherchant un soutien dans les nutriments, les plantes et les extraits qui favorisent la vasodilatation, comme la L-arginine, précurseur des acides aminés du NO ; en réduisant la fatigue et l’épuisement grâce au Panax ginseng, à condition qu’il soit titré en ginsenosides ; il en va de même pour l’extrait de tribulus qui nécessitera un bon dosage en saponines (40 %) pour ses effets sur l’amélioration de la fonction sexuelle et de la libido. En d’autres termes, la combinaison de différents extraits et nutriments qui agissent avec précision sur toutes les facettes de l’impuissance ou la diminution du désir sexuel. Et c’est en nous sentant mieux et en ayant meilleure mine que nous avons plus confiance en nous et l’amélioration du désir sexuel et de la puissance sexuelle fournie par certaines plantes nous permettra de continuer à profiter pleinement d’une vie sexuelle.

Précautions à prendre : Les extraits décrits sont réservés aux adultes. Consultez votre médecin si vous prenez des anticoagulants en même temps ou si vous avez une condition médicale spécifique avant de prendre ces extraits, séparément ou en synergie.

Bibliographie

(1) Exploring scientifically proven herbal aphrodisiacs, Sabna Kotta, Shahid H. Ansari and Javed Ali https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC3731873/

(2) Sildenafil-associated hepatoxicity: a review of the literature. Graziano S, Montana A, Zaami S, Rotolo MC, Minutillo A, Busardò FP, Marinelli E. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28379598

(3) Aphrodisiacs past and present: a historical review. Sandroni P. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11758796/

(4) Impotence and its medical and psychosocial correlates: results of the Massachusetts Male Aging Study. Feldman HA, Goldstein I, Hatzichristou DG, Krane RJ, McKinlay JB. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8254833/

(5) [Epidemiology and age-related risk factors of erectile dysfunction] Mock K. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/10746286

(6) The etiology of erectile dysfunction and mechanisms by which drugs improve erection. Gallé G, Trummer H. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12730703/

(7) Nitric oxide in the penis: physiology and pathology. Burnett AL https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/8976289/

(8) The role of nitric oxide in penile erection. Cartledge J1, Minhas S, Eardley I. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/11336572

(9) The Potential Role of Arginine Supplements on Erectile Dysfunction: A Systemic Review and Meta-Analysis. Chang Rhim H, Kim MS, Park YJ, Choi WS, Park HK, Kim HG, Kim A, Paick SH. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30770070

(10) Treatment of erectile dysfunction with pycnogenol and L-arginine. Stanislavov R1, Nikolova V. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12851125

(11) Herbal Dietary Supplements for Erectile Dysfunction: A Systematic Review and Meta-Analysis. Borrelli F, Colalto C, Delfino DV, Iriti M, Izzo AA https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29633089

(12) Nutrients and botanicals for erectile dysfunction: examining the evidence. McKay D1 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/15005641

(13) Lepidium meyenii (Maca): a plant from the highlands of Peru--from tradition to science. Gonzales GF, Gonzales C, Gonzales-Castañeda C. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/20090350

(14) Subjective effects of Lepidium meyenii (Maca) extract on well-being and sexual performances in patients with mild erectile dysfunction: a randomised, double-blind clinical trial. Zenico T, Cicero AF, Valmorri L, Mercuriali M, Bercovich E. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19260845

(15) Effects of combined extracts of Lepidium meyenii and Allium tuberosum Rottl. on erectile dysfunction. Zhang Y, Zhou F, Ge F. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31215433

(16) The use of maca (Lepidium meyenii) to improve semen quality: A systematic review. Lee MS, Lee HW, You S, Ha KT https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/27621241

(17) Chemical Analysis of Lepidium meyenii (Maca) and Its Effects on Redox Status and on Reproductive Biology in Stallions †.
Tafuri S, Cocchia N, Carotenuto D, Vassetti A, Staropoli A, Mastellone V, Peretti V, Ciotola F, Albarella S, Del Prete C, Palumbo V, Esposito L, Vinale F, Ciani F.
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/31126050

(18) Pro-sexual and androgen enhancing effects of Tribulus terrestris L.: Fact or Fiction. Neychev V, Mitev V. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26727646/

(19) Evaluation of the efficacy and safety of Tribulus terrestris in male sexual dysfunction-A prospective, randomized, double-blind, placebo-controlled clinical trial. Kamenov Z, Fileva S, Kalinov K, Jannini EA https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28364864/

(20) Furostanol saponins from the fruits of Tribulus terrestris. Chen G, Su L, Feng SG, Lu X, Wang H, Pei YH. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/22934688

(21) A review of traditional pharmacological uses, phytochemistry, and pharmacological activities of Tribulus terrestris. Zhu W, Du Y, Meng H, Dong Y, Li L. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29086839

(22) The hormonal effects of Tribulus terrestris and its role in the management of male erectile dysfunction--an evaluation using primates, rabbit and rat.
Gauthaman K, Ganesan AP. 
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/18068966/

(23) A review on therapeutic potentials of Trigonella foenum graecum (fenugreek) and its chemical constituents in neurological disorders: Complementary roles to its hypolipidemic, hypoglycemic, and antioxidant potential. Zameer S, Najmi AK, Vohora D, Akhtar M. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/28504078

(24) Pharmacological effects of Trigonella foenum-graecum L. in health and disease. Yadav UC, Baquer NZ. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/24102093

(25) Investigating Therapeutic Potential of Trigonella foenum-graecum L. as Our Defense Mechanism against Several Human Diseases. Goyal S, Gupta N, Chatterjee S. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26884758

(26) Turnera diffusa Wild (Turneraceae) recovers sexual behavior in sexually exhausted males. Estrada-Reyes R, Ortiz-López P, Gutiérrez-Ortíz J, Martínez-Mota L. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19501274

(27) Pro-sexual effects of Turnera diffusa Wild (Turneraceae) in male rats involves the nitric oxide pathway.
Estrada-Reyes R1, Carro-Juárez M, Martínez-Mota L. 
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23298455

(28) Antifatigue effects of Panax ginseng C.A. Meyer: a randomised, double-blind, placebo-controlled trial.
Kim HG, Cho JH, Yoo SR, Lee JS, Han JM, Lee NH, Ahn YC, Son CG. 
https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/23613825

(29) Ginseng, sex behavior, and nitric oxide. Murphy LL, Lee TJ. https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/12076988

(30) The Effects of Korea Red Ginseng on Inflammatory Cytokines and Apoptosis in Rat Model with Chronic Nonbacterial Prostatitis.
Kang SW, Park JH, Seok H, Park HJ, Chung JH, Kim CJ, Kim YO, Han YR, Hong D, Kim YS, Kim SK7
 https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30756082