Detox-Fort

Plantes dépuratives
Extraits titrés

Aide à la fonction de désintoxication des homotoxines produites par l’organisme.

Detox-Fort

PRINCIPALES INDICATIONS :

Désintoxication des principaux organes émonctoires (poumons, foie, reins, intestins).

24,00 €

Réf. SC40 En Stock

Allégations de santé reconnues par les organismes suivants :

La Commission E, l'ESCOP et l'Organisation mondiale de la Santé reconnaissent l'efficacité du latex d’aloès pour traiter la constipation occasionnelle. Les anthranoïdes, ou anthraquinones (principalement l'aloïne ou barbaloïne), que renferme le latex de la plante sont de puissants laxatifs stimulants dont l’effet est documenté chez les animaux.

La Commission E reconnaît l’usage de la feuille de pissenlit pour traiter la perte d’appétit et certains troubles digestifs mineurs. L'ESCOP reconnaît l’usage de la feuille en complément au traitement d’une maladie pour laquelle il est souhaitable d’augmenter l’élimination de l’urine (rhumatismes et prévention des calculs rénaux, par exemple). La Commission E reconnaît l’usage de la feuille et de la racine pour améliorer les fonctions biliaire et urinaire, traiter la perte d’appétit et les troubles digestifs mineurs. L’ESCOP estime que la racine peut stimuler les fonctions biliaire et hépatique, traiter les troubles digestifs mineurs et la perte d’appétit.

La Commission E reconnaît l'usage des feuilles d'artichaut pour traiter la dyspepsie, un ensemble complexe de symptômes digestifs plus ou moins directement liés à des troubles non fonctionnels (c'est-à-dire sans lésion organique) du système hépato-biliaire.

Désignation

Notre formule Detox-Fort est une synergie d’extraits hautement titrés de plantes dépuratives des principaux organes émonctoires.

L’extrait titré en Cyranine de la feuille d’artichaut stimule l’action détoxificante et hépato protectrice du foie en réduisant la peroxydation des lipides. La Cyranine agit aussi en diminuant l’absorption des graisses par l’organisme et réduit le niveau de cholestérol par son action réductrice de la lipolyse.

Le pissenlit (dent de lion) améliore la fonction hépatique, biliaire et urinaire. Il contribue aussi à prévenir les calculs rénaux et permet de réduire la rétention d’eau.

L’extrait de jus d’Aloe Vera agit sur l’estomac comme un tonic général et un stimulant de la sécrétion biliaire. Les propriétés laxatives du jus de la feuille d’Aloès permettent d’accélérer le transit intestinal et ainsi dépurer l’organisme.

L’extrait de feuille de Damiana augmente l’expulsion du mucus de la trachée et des bronches et purifie ainsi les voies respiratoires.

En stimulant votre organisme, notre formule Detox-Fort vous aidera à chasser les toxines de votre corps pour retrouver énergie et équilibre intérieur.

Composition

INGRÉDIENTS :

Pour 4 gélules : 800 mg d'extrait sec de feuilles d'artichaut (Cynara scolymus L.) titré à 5% en cynarin (soit 40 mg), 400 mg d'extrait concentré 4:1 de feuilles de damiana (Turnera diffusa Willd. ex Schult), 200 mg d'extrait sec de jus de feuilles d'aloès (Aloe vera (L.) Burm f), 200 mg d'extrait sec de racine de pissenlit (Taraxacum officinale F.H. Wigg).

AUTRES INGRÉDIENTS :

Maltodextrine, anti-agglomérant (E470b) : stéarate de magnésium, gélule végétale : hydroxypropylméthylcellulose.

ALLERGÈNES :

Ce produit ne contient pas d'allergènes (selon Règlement (UE) Nº 1169/2011) ni d'organismes génétiquement modifiés.

FABRICATION ET GARANTIE DE QUALITÉ :

Ce complément alimentaire est fabriqué par un laboratoire aux normes BPF. Les BPF sont les Bonnes Pratiques de Fabrication en vigueur dans l'Industrie Pharmaceutique européenne (en anglais GMP : Good Manufacturing Practice).

La teneur en principes actifs est garantie par des analyses régulières, consultables en ligne.

Utilisation

CONSEILS D'UTILISATION :

4 gélules par jour, à repartir deux prises, 2 gélules le matin et 2 gélules le midi avec un demi-verre d'eau, au moment des repas.

PRÉCAUTIONS D'EMPLOI :

Ne pas utiliser en cas d'antécédents personnels ou familiaux de cancer du sein. Déconseillé l'usage prolongé. Cure de 2 semaines. Déconseillé aux femmes enceintes ou allaitantes et aux enfants de moins de 12 ans. Ne pas dépasser la dose journalière recommandée.

AVERTISSEMENT :

Ne se substitue pas à une alimentation variée et équilibrée et à un mode de vie sain. En cas de traitement médical, prendre conseil auprès de votre thérapeute. Réservé à l'adulte. Tenir hors de portée des enfants.

INSTRUCTIONS DE STOCKAGE :

À conserver au frais, au sec et à l'abri de la lumière.

Dossier Detox


Concept de détoxification

La détoxification consiste en l’élimination de substances toxiques pour notre organisme. Les principaux organes à désintoxiquer sont les suivants: le foie, les reins, la peau, les poumons et les muqueuses.Ces organes possèdent des propriétés détoxifiantes qui contribuent à éliminer les impuretés de notre organisme.

Le foie est le principal organe de détoxification du corps humain. Il travaille de concert avec les reins : tout d’abord, le foie transforme les toxines liposolubles en toxines hydrosolubles, puis celles-ci parviennent ensuite aux reins afin d’être excrétées dans l’urine.

Les reins régulent également l’acidité et influencent l’équilibre électrolytique de l’organisme. Ils contribuent ainsi à la détoxification, constituant un des organes détoxifiants les plus importants avec le foie.

La peau est la plus grande surface de contact avec l’environnement qui nous entoure, c’est pourquoi il s’agit de la principale porte d’entrée des toxines qui intoxiquent l’organisme. La peau exerce une fonction protectrice qui est réalisée à l’intérieur de l’organisme par différentes muqueuses. Les principales muqueuses sont les muqueuses respiratoires et digestives, chargées de contrôler les substances qui pénètrent l’organisme.

Détoxification hépatique

Le foie est le principal organe de détoxification du corps humain. Il travaille de concert avec les reins : tout d’abord, le foie transforme les toxines liposolubles en toxines hydrosolubles, qui parviennent ensuite aux reins afin d’être excrétées dans l’urine.
Certaines homotoxines sont directement métabolisées, par le biais de substances contenant des groupes sulfhydriles, en déchets corporels non toxiques dénommés homotoxones. Il est bien sûr possible que ces deux processus métaboliques se combinent durant la détoxification hépatique.

Par conséquent, la détoxification qui a lieu dans le foie suit trois différents processus :

  • Le foie transforme les homotoxines liposolubles en homotoxines hydrosolubles pour les excréter via les reins et la bile.
  • Les homotoxines sont métabolisées, par le biais de substances contenant des groupes sulfhydriles, en déchets corporels non toxiques.
  • Combinaison des deux processus précédents.

Afin de protéger le foie, il est indispensable de réduire la consommation de graisses, de diminuer l’ingestion de protéines, de modérer la consommation de sel et de condiments épicés, et de restreindre celle de chocolat et de boissons contenant de la caféine. En revanche, la prise de jus naturels de fruits et de légumes frais apporte une aide significative au foie.

L’artichaut stimule l’action détoxifiante du foie. La cynarine semble diminuer la lipolyse dans les adipocytes, et, de cette manière, faire baisser les niveaux de cholestérol dans le plasma.

La Commission Européenne reconnaît l’usage des feuilles d’artichaut dans le traitement de la dyspepsie, un ensemble complexe de symptômes digestifs en lien avec les troubles non fonctionnels (sans lésions des organes) du système hépatobiliaire.

Détoxification rénale

Les reins sont responsables de la concentration en minéraux dans le volume de fluides corporels. Ils agissent sur l’équilibre électrolytique de l’organisme, régulent l’acidité ainsi que le volume de fluides dans le corps en excrétant une quantité plus ou moins importante d’eau.

Ils contribuent ainsi à la détoxification, constituant un des organes détoxifiants les plus importants avec le foie. Durant la production quotidienne d’urine, les reins excrètent directement des homotoxines hydrosolubles qui sont, en majeure partie, des déchets de l’organisme : quelques substances chimiques et des métaux lourds.

Les reins filtrent en moyenne 150 litres de sang par jour. Après filtration, le sang propre revient au cœur et circule de nouveau dans tout le corps, tandis que les déchets et les liquides en excès sortent des reins sous forme d’urine. Les déchets excrétés sous forme d’urine secondaire se composent de substances non désirées, en majeure partie des homotoxines, qui représentent 1 % du volume total de sang filtré. Le reste d’urine primaire est réabsorbé et recyclé afin de maintenir l’équilibre minéral et électrolytique.

Ce processus métabolique peut être résumé en trois phases :

  • Régulation du volume de fluides corporels, de la composition minérale et de l’acidité.
  • Régulation de l’excrétion et de la réabsorption d’eau et d’électrolytes.
  • Excrétion d’homotoxines hydrosolubles (déchets de l’organisme) et de certains produits chimiques et métaux lourds par le biais de la production d’urine. Il s’agit principalement de composés polaires devenus hydrosolubles dans le foie.

Pour dépurer les reins, il est conseillé de boire 2 à 3 litres d’eau par jour et de manger des aliments naturellement diurétiques comme l’ananas. Le sel ne doit pas être consommé en excès, et la consommation d’aliments riches en protéines ou contenant des résidus acides doit être limitée.

Le pissenlit stimule la sécrétion des organes digestifs (dont le tractus urinaire). Il agit sur le foie et la vésicule biliaire, en doublant la sécrétion de bile et en exerçant une action préventive sur la formation de calculs biliaires. Il réduit également la rétention d’eau.

La Commission Européenne reconnaît l’usage du pissenlit pour traiter la perte d’appétit ainsi que certains problèmes digestifs mineurs. Elle reconnaît également l’usage de la feuille et de la racine de pissenlit pour améliorer les fonctions biliaires et urinaires, traiter la perte d’appétit ainsi que les troubles digestifs mineurs.

Détoxification par la peau

La peau est notre plus grande surface de contact avec l’environnement qui nous entoure et la première barrière de protection de l’organisme contre les agressions extérieures telles que les UV. D’autre part, la régulation de la température corporelle se réalise par évaporation, un processus qui permet à la peau de drainer le corps grâce à l’excrétion, et d’éliminer les toxines grâce à la sudation. Il est fréquent que des personnes ayant subi une forte intoxication, au cours de leur thérapie de désintoxication, réagissent par le biais de leur peau par des éruptions, une transpiration nocturne, de mauvaises odeurs ou autres manifestions cutanées qui se produisent lorsque l’organisme commence à se détoxifier.

Pour avoir une peau saine, il est indispensable de boire beaucoup d’eau, de consommer des aliments riches en vitamine A, comme les carottes ou le brocoli, ainsi que de nombreux fruits et légumes.

Détoxification par les muqueuses : le tissu lymphoïde associé à la muqueuse (MALT), la muqueuse bronchiale (BALT) et la muqueuse gastro-intestinale (GALT)

La fonction de barrière qu’exerce la peau à l’extérieur de l’organisme est réalisée à l’intérieur de l’organisme par différentes muqueuses. Les principales muqueuses sont les muqueuses respiratoires et digestives, chargées de contrôler les substances qui pénètrent l’organisme. Le tissu lymphoïde associé à la muqueuse, les cellules lymphatiques compétentes non encapsulées, est très présent au niveau de la muqueuse. Les principales muqueuses sont les muqueuses respiratoires (avec le BALT) et digestives (avec le GALT). Le MALT agit comme une barrière en contrôlant les divers organes afin d’inspecter les substances qui pénètrent l’organisme. En activant les cellules de défense, les membranes muqueuses, avec leur MALT, jouent un rôle fondamental dans la détoxification de l’organisme.

Pour aider le système lymphatique à se désintoxiquer, il est important de pratiquer une activité physique (marcher à l’air libre, pratiquer la natation ou la course à pieds). De plus, un drainage lymphatique réalisé par un professionnel qualifié peut constituer une aide.

Pour favoriser le bon fonctionnement intestinal, il est important de manger lentement, de restreindre l’ingestion de boissons sucrées, d’éviter de fumer, et de consommer des aliments riches en fibres comme les céréales et les légumes secs.

Dans ce champ, l’aloès exerce un effet tonique général sur l’estomac et stimule la formation et la sécrétion de bile. Il agit contre la constipation en régulant le transit intestinal, soulage les gaz et les coliques douloureuses, améliore notablement la digestion et active le fonctionnement hépatique. L’Aloe vera fortifie, purge, stimule la formation et la sécrétion de bile et contribue à l’élimination des parasites intestinaux. Par conséquent, il constitue un grand allié de notre système digestif les jours où nous mangeons en excès. De plus, il stimule l’appétit, facilite la digestion et réduit les gaz gênants. À hautes doses, il a des effets laxatifs.

La Commission Européenne reconnaît l’efficacité du latex d’aloès pour traiter la constipation occasionnelle. Les anthranoïdes ou les anthraquinones (principalement de l’aloïne ou de la barbaloïne) contenues dans le latex de la plante sont de puissants laxatifs stimulants, dont l’effet est documenté chez les animaux.

Enfin, pour prendre soin de nos poumons, il est tout d’abord nécessaire d’arrêter de fumer, de faire du sport, de marcher dans des zones boisées, éloignées de la pollution des centres urbains, et de maintenir une alimentation équilibrée et variée, ainsi qu’un style de vie sain. La damiana possède des propriétés diurétiques, stimulantes et aphrodisiaques. Elle est utilisée comme expectorant car elle aide à éliminer tous types de sécrétions logées dans les poumons, constituant ainsi un traitement naturel pour combattre la bronchite, la grippe et la toux.