• Blog
  • Énergie
  • Qu’est-ce que l’asthénie printanière ? Causes, symptômes et compléments

Combattre l’asthénie : compléments d’origine naturelle

Qu’est-ce que l’asthénie printanière ? Causes, symptômes et compléments

Le sens du mot asthénie trouve son origine dans le grec et signifie : absence de force ou de vigueur. C’est un problème difficile à identifier car il peut se manifester chez chaque personne par des symptômes différents et à des degrés divers. Le principal élément permettant de définir qu’une personne souffre d’asthénie printanière est toutefois la durée, à savoir depuis combien de temps elle ressent les symptômes de fatigue et de faiblesse associés à ce problème. 

Il convient de préciser que l’asthénie n’est ni une maladie ni une pathologie, mais qu’il s’agit de symptômes de faiblesse et de fatigue qui peuvent apparaître en raison de différents facteurs internes et externes. 

Causes de l'asthénie printanière

Les divers facteurs environnementaux propres à cette période de l’année provoquent dans l'organisme une série de mécanismes qui perturbent la régulation des rythmes circadiens. Cette perturbation est due à une variation de la sécrétion d'hormones telles que les endorphines, le cortisol, la mélatonine, etc. Ces dérèglements hormonaux provoquent une modification des rythmes biologiques qui, dans le processus d'adaptation aux nouvelles conditions environnementales, entraînent une plus grande consommation quotidienne d'énergie.

Les facteurs environnementaux qui affectent l'organisme sont notamment :

  • Le changement de temps, avec la hausse des températures et de la pression atmosphérique due à un nombre d'heures de lumière par jour plus important.

  • Le changement d'heure. Le fait d’avancer l'heure d'une heure modifie la routine quotidienne.

Ce trouble étant un trouble adaptatif, il disparaît en tout cas de lui-même en une ou deux semaines selon les personnes.

En raison de la grande variété de facteurs, cela peut représenter 30 %1 des personnes qui consultent dans les centres de santé. Il s’agit donc d’une cause fréquente de consultation médicale. La fatigue chronique représente par ailleurs jusqu’à 10 % de ces cas, et l’on diagnostique le syndrome de fatigue chronique à entre 0,2 et 0,7 % des personnes.

Pour toutes ces raisons, il est très important de différencier l’asthénie de l’état de faiblesse, des étourdissements ou de la dyspnée car les gens peuvent les confondre. Le facteur temps est très important pour caractériser l’asthénie puisque celle-ci a été définie comme une fatigue prolongée lorsqu’elle dure plus d’un mois et chronique lorsque sa durée est supérieure à 6 mois.

Symptômes, comment savoir si je souffre d’asthénie ?

Lorsque le printemps arrive, plus de la moitié de la population peut connaître des problèmes d’adaptation communément appelés asthénie printanière. Voici quelques-uns de ces signes :

  • Fatigue et somnolence pendant la journée.
  • Manque d’énergie.
  • Troubles du sommeil et difficultés à s’endormir.
  • Irritabilité ou anxiété.
  • Sautes d’humeur et apathie.
  • Baisse de la libido.

Si ces symptômes persistent dans le temps, ils peuvent entraîner des problèmes de santé tels que « l’anémie » et la « dépression ».

Combate astenia primaveral

Selon des études scientifiques, la dépression est la cause de fatigue la plus courante. Elle représente environ la moitié des cas. La meilleure façon d’aborder l’asthénie est de résoudre la cause sous-jacente, même si jusqu’à 20 % des patients n’ont pas été diagnostiqués.

Comment lutter contre l’asthénie printanière

Lorsque l’on parle d'un traitement contre l'asthénie printanière, on ne peut pas parler d'un traitement en particulier. On peut parler en revanche d’une série de mesures qui offrent la possibilité de minimiser ses effets en accélérant le processus d'adaptation de l'organisme :

  • Anticiper le changement d’heure. Comment ? En adaptant progressivement sa routine quotidienne à la nouvelle heure avant le changement d’heure, en tenant tout particulièrement compte des heures de repas et de sommeil. S’il est trop tard pour cela, il est possible d’en compenser les effets. Voici quelques conseils :

  • Pratiquer un exercice physique modéré pour libérer le stress et vous aider à trouver le sommeil.

  • Faire très attention à son alimentation. Adopter une alimentation équilibrée qui privilégie les aliments moins caloriques, en consommant davantage de fruits et de légumes frais.

  • Parallèlement à cela, il est très important de bien s’hydrater.

  • La routine du sommeil est fondamentale, d’autant que l'asthénie printanière affecte la sécrétion de mélatonine, le sommeil n’étant plus suffisamment réparateur pour satisfaire les besoins quotidiens de l'organisme. On a alors l’impression de ne pas se sentir complètement reposé.

Il est donc possible que l’organisme ait besoin d'une aide extérieure, telle qu’une supplémentation. Nous vous recommandons avant tout d’utiliser des compléments alimentaires naturels.

Que prendre en cas d’asthénie ? Compléments alimentaires d’origine naturelle

On ne peut pas dire qu’il y ait un seul complément alimentaire idéal pour cette période de l'année. Chaque personne a des besoins différents pouvant affecter son organisme d'une manière ou d'une autre durant ces quelques mois. On peut toutefois citer quelques compléments nutritionnels qui peuvent contribuer à faciliter le processus d'adaptation ou à l’améliorer sensiblement.

On peut citer entre autres :

  • La Mélatonine : c’est une hormone produite par la glande pinéale à partir du tryptophane. Elle a une fonction de régulation des rythmes chronobiologiques de l'organisme, permettant de réguler les cycles de sommeil et de resynchroniser l'horloge biologique2. Cette hormone possède différentes fonctions : elle intervient dans la régulation du rythme circadien et dans les processus d’endormissement et de réveil, elle agit comme un neurotransmetteur et a des propriétés antioxydantes et immunomodulatrices. En outre, la mélatonine apaise les tensions, détend les muscles, favorise le sommeil naturel et l'endormissement, augmente la récupération consécutive du sommeil et diminue les réveils nocturnes.

  • Le Griffonia simplicifolia est une plante aux graines naturellement riches en L-5-HTP (hydroxytryptophane), précurseur direct de la sérotonine3. La sérotonine intervient au niveau du sommeil et dans la gestion du stress. Stimuler sa production permet de diminuer les états dépressifs ou l’anxiété et de retrouver un sommeil de qualité. C’est ainsi une réponse naturelle pour aider à retrouver le calme, la sérénité et un sommeil de qualité.

  • La Rhodiole (Rhodiola rosea) agit contre la fatigue intellectuelle et physique4. Elle restaure la vivacité intellectuelle et le dynamisme naturel4. C'est une plante adaptogène5, c'est-à-dire une substance naturelle complexe qui permet à l'organisme de s'adapter aux différentes situations de stress, quelle qu'en soit l’origine. Comme toute plante adaptogène, elle apporte une réponse fonctionnelle et variable en fonction de chaque individu et tend à accroître les capacités homéostatiques de l'organisme.

  •  Le Ginseng est réputé être la plante de l'énergie et de la vitalité6. Grâce à ses propriétés, il permet de réguler l'équilibre nerveux. Il a également un effet aphrodisiaque sur l’organisme. Ses racines sont celles qui ont le plus de propriétés, celles-ci permettant notamment de protéger le système cardiovasculaire et de stimuler le système immunitaire en exerçant des effets anti-inflammatoires et antiallergiques. Il agit sur la glycémie en augmentant le nombre de récepteurs de l'insuline7.

  • Le Ginkgo Biloba : son efficacité est due aux glycosides de flavonol et aux lactones terpéniques contenus dans ses feuilles. En effet, l'extrait de Ginkgo peut inhiber l'enzyme qui est responsable de la dégradation de la dopamine8. Il améliore par ailleurs les capacités cognitives, telles que la concentration et la mémoire8.

  • L’Oméga 3 est essentiel au bon équilibre émotionnel. Il est cliniquement prouvé qu’un apport en acides gras de type oméga 3 dans l’organisme contribue à stabiliser l'humeur, notamment grâce à l'EPA (acide eicosapentaénoïque), qui est l'un des deux composants de l'oméga 3 avec le DHA (acide docosahexaénoïque)3. La masse du cerveau est composée de 60 % d'acides gras, des composants des membranes cellulaires du cerveau indispensables. Il est donc important d’avoir un bon équilibre entre les acides gras polyinsaturés oméga 3 et oméga 6.

  • Le Millepertuis, ou herbe de Saint-Jean (Hypericum perforatum L.) est une plante utilisée depuis des milliers d’années et qui contribue à favoriser la relaxation et le bien-être général, mental et physique9, car il aide à procurer un sommeil sain et à rester de bonne humeur9. Il contribue également à l’équilibre émotionnel et favorise une relaxation optimale9.

  • Le jus d’Argousier (Hippophae rhamnoides L.) est une excellente source de nutriments grâce à sa teneur en vitamines (C, E, acide folique), en flavonoïdes, en caroténoïdes et en acides organiques. Grâce à leur teneur élevée en vitamines, les baies d’argousier sont l’ingrédient idéal pour préparer des boissons à haute valeur nutritive.

  • Le Thé Vert Matcha favorise une bonne fonction digestive10. C’est une source d’antioxydants qui contribue à renforcer les défenses naturelles de l’organisme contre les effets néfastes des radicaux libres11 tout en améliorant la concentration12.
     

Bibliographie

  1. Young P, Finn BC, Bruetman J, Pellegrini D, Kremer A. Enfoque del síndrome de astenia crónica [The chronic asthenia syndrome: a clinical approach]. Medicina (B Aires). 2010;70(3):284-92. Spanish. PMID: 20529781.
  2. COMMISSION REGULATION (EU) No 432/2012 of 16 May 2012 establishing a list of permitted health claims made on foods, other than those referring to the reduction of disease risk and to children's development and health.
  3. Extracted from the EFSA health claims application list, under evaluation (ID 2446)
  4. Extracted from the EFSA health claims application list, under evaluation (ID 2659)
  5. Extracted from the EFSA health claims application list, under evaluation (ID 2829)
  6. Extracted from the EFSA health claims application list, under evaluation (ID 2673)
  7. Extracted from the EFSA health claims application list, under evaluation (ID 2809)
  8. Extracted from the EFSA health claims application list, under evaluation (ID 2261)
  9. Extracted from the EFSA health claims application list, under evaluation (ID 4065).
  10. Extracted from the EFSA health claims application list, under evaluation (ID 1116).
  11. Extracted from the EFSA health claims application list, under evaluation (ID 1103).
  12. Extracted from the EFSA health claims application list, under evaluation (ID 1222).
x

Voulez-vous 5 gratuits ?